Compagnie théâtrale des Déniapés

Compagnie théâtrale des Déniapés

"Chienne de Vie" au Festival de Sennecey-lès-Dijon - 22-03-2014

CHIENNE DE VIE

Au Festival de Sennecey-lès-Dijon

Samedi 22 mars 2014

 

Montage Déniapés 2014 01.jpg

 

La Compagnie des Déniapés a présenté sa dernière création « Chienne de Vie » en version complète au Festival de Sennecey-lès-Dijon le samedi 22 mars 2014.

La première partie de la pièce avait déjà été présentée en juin 2013 au Château de Vellerault, mais dans une version encore très édulcorée par rapport à Sennecey.

Cette fois-ci, le long travail de préparation a totalement payé. Deux années intenses dont un week-end en résidence dans un gite situé dans le Morvan (l’équivalent d’une bonne huitaine de répétitions en l’espace d’un peu plus de 24 heures). Pour finir, ce travail a abouti à la pièce complète présentée à Sennecey. Une chronique urbaine drôle et décoiffante vue par les animaux errants (chiens et chats), avec les dérives questionnantes de ce monde presque incompréhensible. Et parmi ces dérives, l’argent, la solitude et cette vie qui court à cent à l’heure.

C’est aussi le sujet de la deuxième partie dans ce bar où quelques humains s’écharpent autour d’un gros pactole. Une histoire cruelle et drôle elle-aussi même si elle est dérangeante.

Le lien entre les deux parties ? Un coup de théâtre final et surprenant, et surtout le monde urbain dans ses incohérences, ses folies, ses douleurs regardées d’un œil cocasse et goguenard, histoire de se jouer de la vie et de la mort comme on joue à chat dans une cour d’école.

Cette comédie noire et mordante (dans tous les sens du terme) a reçu un superbe accueil auprès du public du festival de Sennecey. Un public réceptif au rire franc et communicatif, donnant ainsi aux acteurs une belle énergie sans cesse renouvelée. La noirceur du propos (volontairement exagérée) et l’humour noir qui s’en dégage ont provoqué des vagues d’éclats de rire dans la salle. Le sourire restait scotché sur les lèvres des spectateurs.

Le bonheur du spectacle vivant, c’est ce plaisir partagé entre ceux qui jouent et ceux qui regardent. Et ce fut le cas ce samedi, donnant aux acteurs de la Compagnie des Déniapés une seconde expérience de la scène très aboutie.

Grande différence avec la première création « Colocs », la pièce « Chienne de Vie » aborde un sujet complètement extérieur à la vie réelle des acteurs. Ce sont de véritables rôles de composition pour une création née d’une idée d’Eric Gautherot (l’histoire d’un éternel perdant du quinté dans un Bar PMU qui, un jour, gagne le jack-pot).

Le niveau de jeu des Déniapés s’est aussi considérablement élevé depuis Colocs, permettant de toucher à des domaines de jeu nouveaux, des expressions plus intenses des émotions et une utilisation plus forte des silences.

On dit souvent que le bonheur est dans le pré. Il l’est aussi dans une salle de théâtre. 

 

Chienne de Vie

Création de la Compagnie des Déniapés

Texte et mise en scène : Pascal Marchand

Jeu : Babeth Chaillas, Suzy Derain, Eric Gautherot, Valérie Godard, Patricia Lecomte,

        Pascal Marchand, Michel Tribon

Régie son-lumière : JB Gautherot

 

Chienne de vie - Texte Spectateurs 01.jpg 

Déniapés Sennecey 2014 01.jpg

 



30/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres